Les morts galactiques, 2018.

Série de 20 impressions numériques.

Series of 20 digital prints.

Il y a quelques années, des chercheurs de l’Université de Cambridge et de l’Observatoire Royal d’Édimbourg ont révélé, après de nombreuses recherches que la plupart des galaxies meurent après un phénomène de ‘strangulation’. Les galaxies se retrouvent privées d’hydrogène, le carburant majeur qui permet la formation des étoiles. Ces morts pouvant prendre jusqu’à 4 milliards d’années, cette série tente de reconstituer les étapes d’une destruction aussi lente en utilisant une formule mathématique créée de toutes pièces.

A few years ago, researchers from University of Cambridge and Royal Observatory Edinburgh found out after several investigations that some galaxies cannot create new stars anymore because they suffer from 'strangulation'. The hydrogen (which enable galaxies to produce stars) is sucked out from them. This process taking up to 4 billion years, this work attempts to retrace steps of this slow-paced destruction by using a made-up mathematic formula on a software.